Baisse du pouvoir d’achat : la preuve par les chiffres avec la FGF-FO

25 juin 2021

Sur l’ensemble de la Fonction publique, le pouvoir d’achat des agents publics a fondu de 20 % environ depuis l’an 2000 évalue FO. En cause, le gel du point d’indice dès l’année 2011, hormis une hausse de 1,2 %, et encore en deux temps, sur les années 2016-2017.
Retard sur l’inflation
Alors que se tiendra un rendez-vous salarial avec le ministère de la fonction publique le 6 juillet prochain, la FGF-FO (et plus largement l’Union interfédérale FO-Fonction publique) réitère sa demande : Le point d’indice doit être impérativement revalorisé. Publiée en juin, une étude de l’Insee portant sur le versant l’État montre la réalité de cette austérité salariale.
En euros constants, le salaire net moyen pour l’ensemble des personnels a diminué de 1,2 % en 2018 et de 0,1 % en 2019. L’inflation était de + 1,8 % en 2018 et de + 1,1 % en 2019. Les salaires les plus faibles baissent en euros constants quand les plus élevés sont stables, indique l’Insee. La baisse est même de 0,5 % hors contrats aidés. Et pour les non-fonctionnaires (contractuels…), hors contrats aidés, le recul est de 1,5 %. Le recul du nombre de bénéficiaires de contrats aidés [- 54 % en un an après - 48 % en 2018, NDLR] (…) rehausse mécaniquement le salaire moyen de l’ensemble, précise encore l’Insee, notant par ailleurs que le salaire net des femmes est inférieur de 13,6 % en moyenne à celui des hommes, soit légèrement plus qu’en 2018.
25 juin 2021
Valérie Forgeront
Journaliste à l'InFO militante