Retraités : le 2 décembre à Paris, haut et fort pour la hausse des pensions

02 décembre 2021

Si les pensions de base et complémentaires de retraite ont été revalorisées en 2021, cette hausse est minime et bien en deçà de celle de l’inflation actuelle.

Une intersyndicale, à laquelle participe l’UCR FO, appelle à une mobilisation nationale le 2 décembre, demandant notamment l’augmentation des pensions et leur indexation sur les salaires.

Et, signe du niveau de mécontentement, c’est une manifestation nationale qui se tiendra à Paris (départ place Denfert-Rochereau à 13h30 vers Invalides) et non plus, comme depuis 2014, une mobilisation coordonnée par les départements. La première revendication des retraités est l’augmentation des pensions de retraite de base et complémentaires. Dernièrement, les pensions de base n’ont augmenté que de 0,4 % et les complémentaires de 1,1 %. Une hausse insuffisante alors que l’on considère que l’inflation a augmenté de plus de 2 % !, rappelle Didier Hotte, secrétaire général adjoint de l’UCR FO. Depuis 2014, les retraités ont perdu en moyenne 10 % à 12 % de pouvoir d’achat sur leur pension, soit plus d’un mois de pension par an, précise l’intersyndicale.

Le refus du scénario de l’appauvrissement

Cela représente en moyenne un mois de pension. C’est inquiétant et dangereux pour les personnes qui touchent des petites retraites, regrette Didier Hotte. Une étude statistique de la Drees confirme ce mouvement de baisse de pouvoir d’achat des pensions. Fin 2019, la pension brute moyenne augmente de 0,3 % en euros courants par rapport à fin 2018 mais diminue de 1,1 % en euros constants, car les prix à la consommation ont augmenté de 1,5 % entre la fin 2018 et la fin 2019. Et ce phénomène devrait continuer, selon les estimations du Conseil d’orientation des retraites (COR) dans son rapport 2021.  Selon les scénarios, le niveau de vie relatif des retraités devrait diminuer à long terme […]. Il reviendrait ainsi progressivement à son niveau des années 1980. Dans ce contexte-là, les retraités n’ont qu’une seule solution : la mobilisation, estime Didier Hotte.

2 décembre 2021
Chloé Bouvier
pour l’InFO militante