Que pensez-vous du passeport vaccinal ? Donnez-nous votre avis !

Rédigé le 19/02/2021

Le CESE lance sa consultation citoyenne sur le passeport vaccinal, ouverte du 17 février au 7 mars.

Lancement d'une consultation sur le passeport vaccinal

Le CESE a lancé ce mardi 17 février un nouveau module participatif, sur la question du passeport vaccinal, questionnement qui émerge en effet fortement dans le débat public. La question posée est la suivante : « Que pensez-vous du passeport vaccinal, dans le cadre d’une utilisation pour accéder aux lieux aujourd’hui fermés (restaurants, cinémas, stades, musées…) ? ».

L'objectif ? Recueillir l'avis du plus grand nombre au sujet du passeport vaccinal, sur une échelle allant de « très défavorable » à « très favorable ». Les participants peuvent également justifier leur opinion, ou exprimer des propositions alternatives ou complémentaires à cette mesure. 

Par ailleurs, la plateforme continue d'accueillir les questions des Français sur la campagne de vaccination. Comme prévu, tout au long de la campagne vaccinale, des réponses sont apportées par le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale et par le CESE. 

Accéder à la plateforme >

Clôture des questionnaires autour des motivations et refus de la vaccination

Le CESE a clos sa première phase de consultation, et remercie l'ensemble des participants à ce module. Celui-ci avait pour objectif de comprendre les raisons qui incitent à souhaiter être vacciné contre la Covid-19, ou au contraire à rejeter la vaccination et des solutions et actions qui favoriseraient l’acceptabilité de la vaccination. Les points saillants sont notamment les suivants :

·       Ces contributions expriment principalement le besoin d’une communication plus claire, et plus transparente sur la campagne vaccinale, la multitude de discours dans l’espace public rajoutant de la confusion à une situation déjà perçue comme complexe.

·       Elles témoignent aussi d’une forte confiance accordée aux experts et aux professionnels de santé.

·       Les effets secondaires du vaccin apparaissent comme la principale source d’inquiétude des participants.

·       Parmi les autres remontées, figurent également la question de la disponibilité en quantité suffisante des vaccins, qui a selon les participants pris le pas sur les autres sujets et celle du passeport vaccinal, qui fait partie des contributions libres les plus récurrentes. La question de la liberté de choix se décline aussi dans la question du choix du vaccin et du professionnel pour l’administrer. 

Les synthèses seront publiées très prochainement…