Le CNFPT a adopté son projet 2022-2027

04 mars 2022

Le nouveau projet du CNFPT fixe les cinq priorités de l’établissement jusqu’en 2027.

Voté à l’unanimité par son conseil d’administration le 26 janvier 2022, le projet de mandature 2022-2027 du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) entend répondre aux enjeux de gouvernance, aux enjeux sociétaux, territoriaux, environnementaux et économiques des collectivités territoriales, assure l’établissement. « La formation professionnelle et le développement des compétences des agents territoriaux sont un formidable levier pour aider le service public local à construire la société de demain », complète son président, François Deluga.

Avec ce projet, le CNFPT se fixe cinq priorités pour la période allant de 2022 à 2027.

Priorité 1 : Un CNFPT fédérateur, partenaire et promoteur de la pertinence de l’action publique locale

Le CNFPT veut d’abord confirmer « son rôle fédérateur et partenaire de l’action publique locale. » Lieu privilégié de rencontre des employeurs et des agents territoriaux, l’établissement souhaite développer son rôle de centre de ressources et d’expertise. Il compte ainsi faire de ses implantations locales des lieux ouverts à tous les territoriaux et affirmer la capacité d’expertise de ses instituts. L’établissement se fixe pour objectifs de développer ses partenariats stratégiques avec les réseaux de collectivités, les réseaux professionnels, l’État et ses opérateurs, ainsi que les partenariats hors fonction publique territoriale. Enfin, le CNFPT entend appuyer les initiatives de co-construction de l’action publique locale et devenir la « maison des territoriaux ».

Priorité 2 : Accompagner les collectivités pour répondre aux grands enjeux publics locaux

Le CNFPT affirme sa volonté « d’accompagner les collectivités pour répondre aux grands enjeux publics locaux. » Formant les agents territoriaux à près de 250 métiers, l’établissement entend répondre aux différents enjeux des territoires grâce à ses plus de 100 sites répartis sur le territoire national, afin d’accompagner au mieux les acteurs dans la mise en œuvre de leurs politiques publiques locales. Le CNFPT souhaite former aux problématiques prioritaires suivantes :

·       La résilience et l’aménagement des territoires,

·       L’autonomie et la dignité des personnes,

·       La santé publique,

·       La cohésion sociale,

·       Les valeurs de la République,

·       Le vivre ensemble,

·       La sécurité et la tranquillité publiques.

Priorité 3 : Garantir un égal accès à la formation et à une offre de qualité

Le CNFPT se fixe pour priorité de garantir un égal accès à la formation et à une offre de qualité. À cet effet, l’établissement porte « une triple exigence d’égalité, de qualité et d’innovation. » Parallèlement, le CNFPT souhaite accroître l’individualisation des modes d’apprentissage et des parcours de formation. Il compte aussi améliorer les modalités daccueil des stagiaires, parfaire les contenus de formation en s’appuyant sur leur évaluation, développer les compétences et la qualification de l’action des intervenants et s’engager dans une démarche de certification de qualité.

Priorité 4 : Accompagner les projets et les évolutions professionnelles des agents

Autre priorité affichée dans le projet 2022-2027 du CNFPT : accompagner les projets et les évolutions professionnelles des agents. L’établissement veut favoriser les progressions de carrière grâce au développement de la modularité des préparations aux concours et des formations statutaires. Il entend ainsi mieux répondre aux besoins individuels de formation.

Le CNFPT ambitionne également dattirer de nouveaux talents vers la fonction publique territoriale, notamment par la promotion des métiers et le développement de l’alternance. Il souhaite aussi offrir de nouvelles perspectives de transitions professionnelles en facilitant la Validation des acquis d’expérience (VAE), la Reconnaissance d’équivalence des diplômes (RED) et en développant la qualification et la certification de ses formations.

Priorité 5 : Avoir un modèle économique adapté et évolutif

Le CNFPT prévoit de réaffirmer « son modèle mutualisateur » et de rechercher un modèle économique durable. Ainsi, il va examiner « comment ce potentiel de mutualisation et l’ajustement, au plus près, de ses coûts de production pourraient être plus encore au service des collectivités, en permettant au CNFPT et aux collectivités de s’inscrire dans une logique de partenariat renforcé leur permettant de bénéficier de l’offre de service du CNFPT au-delà de ce que la cotisation permet et autorise, et de permettre ainsi au CNFPT d’accroître sa capacité d’agir au profit des agents territoriaux et à la demande des collectivités »

16 février 2022
Source Éditions Weka