L'Union nationale des personnels FO-HABITAT signe la négociation annuelle obligatoire au niveau de la branche des Entreprises Sociales de l'Habitat (ESH)

Rédigé le 30 mars 2021

Malgré le contexte particulièrement difficile du secteur logement social et la crise sanitaire de la Covid-19, un accord portant sur la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) 2021 a pu être trouvé.

Il est évident que pour FORCE OUVRIÈRE, la négociation de cet accord et sa signature a été de répondre à un objectif : améliorer l'existant.

Face à l'ampleur de la crise sanitaire, les salariés des ESH ont relevé l'ensemble des défis pour assurer leurs missions auprès de nos locataires. En plus des contraintes normales qui sont déjà fortes dans notre secteur, les salariés ont consenti des efforts complémentaires (adaptabilité face aux contraintes sanitaires et de sécurité, télétravail, chômage partiel...). Celles-ci ont trouvé écho dans les revendications de la délégation FO-Habitat de la branche des ESH.

Pour cette nouvelle négociation, notre organisation syndicale a souhaité que le collège employeur soit très attentif et très ouvert à nos propositions. Cela devait se traduire par une démarche participative et constructive notamment en vue de la revalorisation des minima conventionnels.

Aussi lors de la première réunion, FORCE OUVRIÈRE a revendiqué une augmentation des minima conventionnels sur tous les niveaux de classification, à savoir :

  • une augmentation de 2 %

  • une valorisation de 10 euros de la prime "vacances"

Cette proposition a été rejetée par le collège employeur lors de la dernière réunion qui s'est tenue le 3 décembre 2020 et FO a formulé une proposition d'augmentation de 0, 75 %.

FO a trouvé cette proposition inacceptable et nous leur avons demandé de ne pas se réfugier derrière de soi-disant contraintes budgétaires, ou bien la pression des locataires sur les loyers, etc...

Dans l'intérêt des salariés de la branche, FO-Habitat, organisation syndicale responsable, a fait la contre-proposition suivante lors de la dernière réunion du 17 décembre 2020 :

G1 : SMIC
G2/G3 : + 0, 8 %
G4 : + 1, 25 %
G5 : 0, 80 %
G6 : 0, 90 %
G7/G8 : 0, 50 %

ainsi qu'une augmentation de la prime de vacances de 10 euros. Toutes ces demandes ont de nouveau fait l'objet d'un refus du collège employeur.

L'Union Nationale des personnels FO-HABITAT s'est investi pleinement dans tous les échanges portant sur la NAO - le plus souvent seule -  et très souvent, cela a permis d'aboutir à des accords. Nous avons souhaité que le collège employeur se souvienne de cela afin d'avoir un accord de branche pertinent.

Dernières propositions du collège employeur

Le collège employeur a donc fait de nouvelles propositions lors de cette dernière réunion, soit :

G1 : SMIC
G2/G3 : + 0, 8 %
G4 : + 0, 9 %
G5 : 0, 8 %
G6 : 0, 90 %
G7/G8 : 0, 50 %

ainsi qu'une augmentation de la prime de vacances de 10 euros.

Compte tenu de l'augmentation du SMIC et de la moyenne de l'inflation qui s'établit à 0, 5 %, FORCE OUVRIÈRE qui agit dans l'intérêt des salariés des ESH, estime que cette proposition ne fige pas les minima de la branche ; nous avons donc signé cet accord portant sur la NAO.

Aimad FARISSI
Jean-Michel LECOUSTRE
Corinne KARPOUZOS