La Secrétaire Générale de l'ISP s'adresse à la réunion du groupe de travail sur la santé

Rédigé le 02/04/2021

Les 25 et 26 mars, la Secrétaire générale de l'ISP, Rosa Pavanelli, a représenté le mouvement syndical mondial à la deuxième réunion du groupe de travail sur la santé du G20. Dans un discours prononcé le deuxième jour, elle a souligné les effets du sous-financement et de la privatisation des systèmes de santé pendant la pandémie de Covid-19 et a révélé les mesures nécessaires pour contribuer à un monde plus durable et plus juste.

Discours 

« La pandémie de Covid-19 a révélé l’échec des politiques d’austérité, l'interconnexion de la crise sanitaire, environnementale, économique et sociale et la fragilité d'un monde globalisé.

Le sous-financement et la privatisation des systèmes de santé sont responsables d'un personnel insuffisant et d'un manque de préparation qui ont causé des milliers de décès inutiles parmi les travailleurs et les patients.

Le renforcement de la résilience nécessite des investissements pour résoudre les problèmes structurels tels que:

·       Financement des systèmes de santé publique universels.

·       Combler les pénuries mondiales de personnel de santé dans tous les pays.

·       Renforcer le rôle des services de soins primaires.

·       Intégration des services de soins sociaux dans des systèmes de santé et de soins dotés de ressources suffisantes.

·       Veiller à ce que les travailleurs de la santé et des soins aient des salaires et des conditions décents, une protection en matière de SST, le droit au dialogue social et à la négociation collective.

Par ailleurs,

·       introduire un impôt minimum de 25% sur les sociétés et un impôt sur la fortune pour générer des revenus immédiats et

·       Soutenir la dérogation temporaire aux brevets dans l'Accord sur les ADPIC de l'OMC pour les vaccins et médicaments COVID 19

sont des mesures nécessaires si la reprise doit contribuer à un monde plus durable et plus juste »