Permettre à tous d'accéder à des services publics locaux de qualité : une condition préalable pour vaincre les inégalités

Rédigé le 18/11/2021

Un nouveau document politique PSI-PSIRU a été publié aujourd'hui par Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) , l'organisation mondiale représentant les villes et les gouvernements locaux du monde entier, en tant que contribution à la prochaine édition de leur publication phare, le rapport GOLD VI .

Le PSI a été invité à soumettre sa contribution sur le thème général du rapport GOLD VI, « Voies vers l'égalité urbaine et territoriale : s'attaquer aux inégalités par des stratégies de transformation locales » non seulement du point de vue du LRG, mais aussi par le biais d'une action collective communautaire. Les rapports GOLD impliquent et atteignent des milliers de gouvernements locaux et régionaux (LRG) dans le monde, fournissant des recommandations pour les politiques et actions des gouvernements locaux et influençant l'élaboration des politiques mondiales.

En s'associant à l' Unité de recherche internationale des services publics (PSIRU) de l'Université de Greenwich, l'ISP a contribué au processus de recherche international en mettant en avant l'expérience et les témoignages de ses affiliés du point de vue des services publics et des syndicats.

Les messages clés incluent :

  • L'accès universel à des services publics de qualité est essentiel pour atteindre l'égalité, réaliser la justice sociale dans les communautés et les sociétés, promouvoir la démocratie et permettre aux gens de vivre une vie sûre, significative et digne. COVID-19 a brutalement révélé le lien entre le manque d'accès équitable aux services publics et les inégalités.

  • L'accès gratuit et universel à la santé publique et à l'éducation a à lui seul un effet égalisateur plus important que les systèmes d'imposition progressive et de prestations sociales combinés, et l'effet égalisateur des services publics est encore multiplié pour les pauvres.

  • Lorsque les services publics sont gérés publiquement, des subventions croisées et des revenus excédentaires peuvent être investis dans le service pour étendre l'accès, réduire le prix d'utilisation pour les ménages les plus pauvres et remédier aux inégalités territoriales, au lieu d'être versés aux actionnaires.

  • L'accès équitable à des services publics locaux de qualité est également une condition préalable à la réalisation de l'égalité des sexes. Lorsque les soins aux personnes âgées et aux enfants ne sont pas fournis et rendus accessibles grâce à un accès équitable aux services publics, le fardeau des tâches ménagères incombe de manière disproportionnée aux femmes et aux filles, les empêchant d'exercer pleinement leur droit à l'éducation, à un emploi décent et à la participation à la vie sociale. , la vie civique, politique et culturelle.

  • La privatisation augmente les inégalités car le secteur privé ne peut ni fournir des biens publics, ni fournir des services publics de manière universelle et stable, ce qui est nécessaire pour réduire les inégalités.

  • Lorsque la PS devient une marchandise et la rentabilité, l'objectif principal, l'accès inégal et la marginalisation de ceux qui n'ont pas les moyens de payer s'ensuivent. Les zones urbaines et rurales les plus pauvres seront laissées pour compte.

  • Les autorités locales, les citoyens, les utilisateurs de services, les habitants et les travailleurs déprivatisent de plus en plus les services publics et les ressources communes, les remettant sous la propriété et le contrôle publics, englobant et expérimentant souvent des mécanismes de gouvernance démocratique, de responsabilité et de participation.

  • La remunicipalisation est une option politique viable et légitime pour les GLR afin de répondre aux besoins immédiats de leurs communautés et territoires et d'expérimenter de nouvelles formes de prestation de services publics et de participation. En février 2021, la base de données mondiale de déprivatisation de Public Futures dénombrait 1 451 cas vérifiés depuis 2000, dont 974 déprivatisations et 477 municipalisations.

  • L'effet égalisateur des services publics est multiplié lorsqu'ils sont fournis par du personnel dans des conditions d'emploi décentes avec un plein accès aux droits du travail et des droits syndicaux, bénéficiant non seulement aux utilisateurs des services publics et à leurs communautés, mais aussi aux entreprises et à l'économie dans son ensemble.

  • Un investissement adéquat et durable dans un public de qualité peut effectivement briser les frontières des inégalités structurelles, sociales et économiques ancrées dans les systèmes patriarcaux, raciaux et coloniaux. Les gouvernements centraux et les institutions internationales doivent prendre leurs responsabilités et (re)construire le « salaire social » de leur population en investissant dans un accès équitable aux services publics pour tous.

  • Il est urgent de développer une analyse de données complète, systématique et cross-benchmarkable sur l'impact égalisateur des services publics pour éclairer les politiques publiques visant à investir et à renforcer l'accès équitable à des services publics de qualité pour tous.

Le document de travail PSI-PSIRU a été publié lors de son Conseil mondial 2021 dans le cadre de la série de documents de travail GOLD VI comptant 22 contributions thématiques qui informeront le rapport GOLD VI dont le lancement est prévu en novembre 2022.

17 novembre 2021
Daria Cibrario
pour l’ISP PSI