Table ronde : comment contrer l'impact régressif du Covid-19 sur l'égalité des genres

Rédigé le 08/03/2021


Cette année, à l’occasion de la Journée internationale de la Femme, l’OIT rend hommage aux efforts considérables déployés par les femmes pour façonner un avenir plus égalitaire et pour se reconstruire suite à la pandémie du COVID-19

L'OIT propose donc une réflexion collective de haut niveau sur les défis et les opportunités liés à la construction d'un programme transformateur pour l'égalité des genres, comme le demande la Déclaration du centenaire de l'OIT.

La conversation mettra l'accent sur les actions nécessaires pour soutenir le rôle des femmes en tant qu'acteurs du changement vers un chemin centré sur l'humain pour un monde du travail plus égalitaire dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et au-delà.

Participants

  • M. Guy Ryder, Directeur général de l'OIT

  • Mme Saara Kuugongelwa-Amadhila, Première Ministre de Namibie

  • Mme Yolanda Díaz Pérez, Ministre du travail et de l'économie sociale de l’Espagne

  • Mme Cécilia Merchán, Secrétaire d'État pour les Politiques d'Égalité et de Diversité du Ministère pour les Femmes, Genre et Diversité de l’Argentine

  • Mme Rubana Huq, Présidente de l'Association des fabricants et exportateurs du Bangladesh (BGMEA), et directrice générale du groupe Mohammadi

  • Mme Aya Mezrigui, infirmière en soins intensifs et représentante syndicale, UGTT Tunisie

  • Mme Nozipho Tshabalala, modératrice

Contexte :

Cette année, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, l’OIT rend hommage aux efforts considérables déployés par les femmes pour façonner un avenir plus égalitaire et pour se reconstruire suite à la pandémie du COVID-19.

Les femmes ont été en première ligne de la crise du COVID-19, en tant que travailleuses essentielles, chercheuses, innovatrices, professionnelles des médias, représentantes des travailleurs et des employeurs et dirigeantes politiques.

Pourtant, que ce soit à l'échelle mondiale et régionale et quel que soit les catégories de revenus de chaque pays, les femmes ont été plus touchées par la perte d'emploi que les hommes. Au niveau mondial, la perte d'emploi des femmes est de 5,0% en 2020, contre 3,9% pour les hommes. 

Dans toutes les régions, les femmes ont été plus susceptibles que les hommes de  quitter le marché du travail et de  devenir inactives pendant cette crise. Les travailleurs les moins bien payés, dont beaucoup sont des femmes, ont été gravement touchés.

Les personnes exerçant des professions peu qualifiées ont perdu plus d'heures de travail que ceux occupant les emplois de direction ou que les professionnels les mieux rémunérés. Des estimations basées sur un échantillon de 28 pays européens ont montré que, sans subventions salariales, les femmes auraient perdu 8,1% de leur salaire au deuxième trimestre 2020, contre 5,4% pour les hommes.

Une discrimination tenace, une lourde charge de travail de soins non rémunéré qui reste inégalement répartie et un plafond de verre montrant une forte résistance augmentent les disparités entre les genres dans l'emploi, tout comme la violence et le harcèlement dans le monde du travail. Les effets de la pandémie risquent d’inverser les progrès réalisés et de creuser davantage ces écarts, en particulier pour les femmes confrontées à des désavantages et à une discrimination fondée sur de multiples motifs tels que le genre, l’origine ethnique, le handicap et d’autres encore.

Compte tenu des tendances régressives en matière de  genre observées au cours de la crise du COVID-19 et des progrès inégaux pour atteindre l'égalité des genres avant même la pandémie, les mandants tripartites de l'OIT peuvent apporter une contribution vitale à la promotion de l'égalité des genres grâce à l'élaboration de politiques inclusives ainsi qu'à une représentation des femmes dans élaboration de ces mêmes politiques.

Les mandants tripartites doivent avoir un rôle plus important dans le renforcement  des politiques de protection sociale universelles et durables, dans l’investissement dans le soutien aux familles aux regards des travaux de soins, dans la promotion des femmes en tant que leaders et la garantie de la dignité et de la sécurité des femmes et des hommes sur le marché du travail pour de meilleurs temps présents et futurs.

8 mars 2021
OIT