Ouverture de la toute première Conférence internationale du Travail virtuelle

Rédigé le 21/05/2021

Pour la première fois de son histoire, la Conférence internationale du Travail se déroule en ligne et sera divisée en deux segments au cours de l'année.

GENÈVE (OIT Infos) – La 109e Conférence internationale du Travail  (CIT) s'est ouverte, la première à se dérouler virtuellement en raison des restrictions dues à la pandémie de COVID-19.

Omar Zniber, Ambassadeur et Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, a été élu Président de la Conférence lors de la session d'ouverture de la CIT, le 20 mai 2021. Il a qualifié son élection de "source de fierté" pour son pays et pour l’Afrique.

«Comme il est souvent dit, la Conférence internationale du Travail est le parlement mondial du travail, offrant aux gouvernements, aux organisations d'employeurs et de travailleurs des Etats Membres une occasion unique de tenir des discussions tripartites sur les questions sociales et du monde du travail», a-t-il déclaré.

«Cette année, notre conférence revêt un format spécial ainsi qu’une importance particulière, après avoir été reportée l'année dernière pour des raisons que nous connaissons tous trop bien. Il va sans dire que le travail que nous entreprendrons au cours des prochaines semaines ainsi que plus tard dans l'année suscite de grandes attentes. Je ferai de mon mieux, avec les Vice-présidents, pour guider nos travaux dans cet esprit, et je ne ménagerai aucun effort pour que cette Conférence soit un succès pour tous.»

Le Directeur général de l'OIT, Guy Ryder, s'est réjoui du démarrage de la CIT et a apprécié le rôle important du Président de la Conférence nouvellement élu.

«Après le report inévitable de cette session l'année dernière, je crois que tous les mandants de l'OIT – gouvernements, employeurs et travailleurs – ont partagé la même détermination que cette conférence devait se tenir maintenant parce que nous avons un travail essentiel à faire et que la continuité institutionnelle de notre organisation en dépend fortement.»

«Monsieur le Président, en menant à bien cette Conférence sous votre direction, l'OIT fera un pas de plus, et un pas d'une importance cruciale, pour surmonter la pandémie de COVID-19 qui a dévasté le monde du travail au cours des 18 derniers mois, et ce faisant, elle apportera une contribution essentielle à une meilleure construction pour l'avenir.»

Trois vice-présidents de la Conférence ont également été élus au cours de la session: Chad Blackman de la Barbade, représentant le groupe des Gouvernements; Ronnie Goldberg des Etats-Unis, représentant le groupe des Employeurs; et Annette Chipeleme de la Zambie, représentant le groupe des Travailleurs.

La session s’est close après la nomination des membres du bureau des commissions et des groupes de travail. Elle sera rouverte le 3 juin, lorsque la plupart des commissions de la Conférence commenceront leurs travaux, qui s'étaleront sur une période de deux semaines et demie.

La plénière reprendra le 7 juin et sera en session jusqu'au 19 juin.

Les points à l'ordre du jour en juin comprennent un document final spécial sur la réponse de l'OIT au
 COVID-19 , la discussion des rapports du président du Conseil d'administration et du Directeur général, le programme et le budget de l'OIT pour 2022-23 , la discussion récurrente sur la protection sociale , et l'examen des rapports sur l'application des normes du travail pendant la pandémie et les discussions de cas de pays connexes.

Le deuxième segment de la Conférence se déroulera du 25 novembre au 11 décembre, avec un ordre du jour qui comprendra des discussions thématiques sur les inégalités et le monde du travail, ainsi que sur les compétences et l'apprentissage tout au long de la vie.

20 mai 2021

OIT