Entrée en vigueur du premier traité international contre la violence et le harcèlement

Rédigé le 22/06/2021

L’Organisation internationale du Travail va lancer une campagne mondiale afin de promouvoir la ratification de la convention sur la violence et le harcèlement.

GENÈVE (OIT Infos) – Le premier traité international sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail entre en vigueur le 25 juin 2021 – deux ans après son adoption par la Conférence internationale du Travail (CIT).

A ce jour, six pays ont ratifié la
 convention (n°190) sur la violence et le harcèlement, 2019  – Argentine, Equateur, Fidji, Namibie, Somalie et Uruguay. Les pays l’ayant ratifiée sont juridiquement contraints par les dispositions de la convention un an après la ratification.

Avec la
 recommandation n°206 , la convention n°190 reconnaît le droit de chacun à un monde du travail exempt de violence et de harcèlement et offre un cadre d’action commun.

Elle fournit la première définition internationale de la violence et du harcèlement dans le monde du travail, y compris la violence et le harcèlement fondés sur le sexe.

La violence et le harcèlement au travail prennent des formes diverses et entraînent des dommages physiques, psychologiques, sexuels et économiques. Depuis l’adoption de la convention, la pandémie de 
COVID-19  a davantage mis en relief cette question, de nombreuses formes de violence et de harcèlement liés au travail ayant été signalées dans tous les pays depuis le début de l’épidémie, en particulier à l’encontre des femmes et des groupes vulnérables.

Pour marquer son entrée en vigueur, l’OIT va lancer une campagne mondiale en vue de promouvoir sa ratification et sa mise en œuvre. La campagne a pour but d’expliquer en termes simples ce qu’est la convention, les questions qu’elle couvre et la manière dont elle cherche à combattre la violence et le harcèlement dans le monde du travail.

"Un meilleur avenir du travail est exempt de violence et de harcèlement... J'exhorte les pays à ratifier la convention et à contribuer à bâtir avec les employeurs, les travailleurs et leurs organisations, une vie professionnelle digne, sûre et saine pour tous". Guy Ryder, Directeur Général de l'OIT


«La convention n°190 appelle les Etats Membres de l’OIT à éradiquer du monde du travail la violence et le harcèlement sous toutes leurs formes. J’exhorte les pays à ratifier la convention et à contribuer à bâtir, avec les employeurs, les travailleurs et leurs organisations, une vie professionnelle digne, sûre et saine pour tous.»

La campagne mondiale sera lancée pendant la 
semaine d’action de l’OIT sur la convention n°190  qui se déroulera du 21 au 25 juin 2021.

La semaine d’action appelle les Etats à renouveler leur engagement à ratifier et mettre en œuvre la convention. Elle commence le 21 juin par un 
dialogue virtuel de haut niveau . Parmi les intervenants figurent le Directeur général de l’OIT, les ministres du Travail d’Argentine et de Madagascar, et des représentants de l’Organisation internationale des employeurs (OIE), de la Confédération syndicale internationale (CSI), de la Commission européenne et de l'Union interparlementaire (UIP).

Après la semaine d’action, l’OIT publiera un guide destiné à aider les mandants et les autres parties prenantes à promouvoir et mettre en œuvre la convention et la recommandation. Le guide couvre les principes fondamentaux et les mesures que les pays peuvent prendre pour prévenir, combattre et éliminer la violence et le harcèlement dans le monde du travail, y compris des exemples de lois, de réglementations et de politiques nationales.

21 juin 2021
Communiqué de presse OIT