Les grandes problématiques...

Rédigé le 29/06/2021

Des services publics de qualité et les droits des travailleurs sont le fondement de notre lutte pour la justice sociale : mais cette lutte englobe un large éventail d'autres problèmes intersectionnels.

 

Nous pensons que la prestation de services publics à tous est l'un des moyens les plus efficaces de relever bon nombre de ces défis. C'est pourquoi notre travail s'étend au-delà du syndicalisme traditionnel pour couvrir les questions clés suivantes :

 

- DROITS SYNDICAUX

 

Lorsque les droits syndicaux sont attaqués : nous ripostons

 

 

L’ISP a joué un rôle clé dans la création de normes mondiales du travail, interdisant le travail des enfants, le travail forcé, les heures de travail excessives et établissant des principes fondamentaux sur les droits syndicaux et la liberté d'association.

 

Mais au cours des dernières décennies, un effort concerté des employeurs et des forces du capital a tenté de saper ces droits. Les négociations à l'OIT sont constamment au point mort, les gouvernements de droite ont activement sapé l'affiliation syndicale et, dans de nombreux pays, les conditions de travail se sont détériorées et les salaires n'ont pas suivi le coût de la vie.

 

Face à ces attaques, un mouvement syndical revigoré est maintenant plus important que jamais.

 

 

- IMPÔT

 

Nous luttons pour la justice fiscale en tant que question syndicale centrale, augmentant notre capacité à défier l'austérité et à améliorer les conditions de travail et les salaires pour tous les travailleurs des secteurs public et privé.

 

Un régime fiscal équitable est le fondement de services publics de qualité. Pourtant, partout dans le monde, les entreprises et les méga-riches évitent de payer leur juste part. Ils siphonnent l'argent destiné aux écoles et aux hôpitaux et le dirigent vers des paradis fiscaux offshore.

 

Après une décennie de campagne des syndicats et une série de fuites fiscales très médiatisées, la colère du public contre les fraudeurs fiscaux atteint son paroxysme. Pour changer le système, nous créons une dynamique politique aux niveaux national et mondial.

 

La suite ICI

 

 

- ÉCHANGER

 

Nous nous battons pour rendre le commerce mondial équitable, démocratique et durable - pour le bénéfice des travailleurs du monde entier.

 

Les règles qui régissent un monde globalisé doivent être établies démocratiquement et dans l'intérêt des travailleurs. Pourtant, certaines des règles les plus importantes régissant la mondialisation sont écrites en secret, et dans l'intérêt des personnes les plus puissantes de la planète.

 

La suite ICI

 

 

- NUMÉRISATION

 

Gagner un monde où la numérisation sert les travailleurs et nos communautés.

 

Qui gouverne la transformation numérique est l'une des questions les plus importantes de la décennie à venir : les syndicats doivent être prêts à façonner cette transformation dans l'intérêt public.

 

Lorsqu'elles sont bien gouvernées, les avancées numériques peuvent profiter aux travailleurs, améliorer les services publics, éliminer les obstacles à l'accès et renforcer le pouvoir démocratique sur nos données communes.

 

Mais si elles sont orientées vers l'extraction privée, la numérisation exacerbe les inégalités, diminue l'influence des travailleurs, sape la démocratie et donne aux entreprises privées le contrôle des plus importantes réserves d'informations de l'histoire de l'humanité, à utiliser à des fins qui leur conviennent.

 

La suite ICI

 

 

- CHANGEMENT CLIMATIQUE

 

La lutte contre le changement climatique est une lutte pour le changement du système. Les travailleurs doivent faire partie des solutions climatiques et bénéficier de programmes de transition justes et équitables.

 

La civilisation humaine doit passer de toute urgence à des activités à faible émission de carbone si nous voulons éviter un chaos climatique imminent. Les travailleurs et les syndicats doivent être assez audacieux pour se joindre à d'autres groupes et lutter pour le changement du système, car le modèle capitaliste actuel de production et de consommation nous lie au chaos climatique.

 

L’inaction du gouvernement sur le changement climatique est largement due à l'influence excessive des entreprises sur le processus politique. Les grandes entreprises fossiles (pétrole, gaz, charbon) exercent un pouvoir extraordinaire sur les principaux gouvernements et bloquent les changements nécessaires de toute urgence.

 

La situation ne pouvait pas être plus grave. Le climat de la planète a déjà augmenté de 1°C depuis l'ère préindustrielle. La fonte des glaciers et le réchauffement des océans se produisent encore plus rapidement que ne l'avait prédit le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

 

Le chaos climatique est déjà une réalité pour les petits États insulaires et les communautés côtières. Et les signes avant-coureurs continuent d'affluer : des méga inondations aux ouragans et à l'augmentation de la migration climatique, il est clair que sans action, le sort de tout notre écosystème sera menacé. Les travailleurs de la fonction publique sont les premiers intervenants en cas de catastrophe climatique. Ils connaissent de première main le besoin urgent d'une action politique pour réduire le réchauffement climatique.

 

La suite ICI

 

 

- TRAVAILLEURS D’URGENCE

 

Les travailleurs des services d'urgence doivent être là quand vous en avez besoin, bien formés et bien équipés pour vous aider

 

Pour que les travailleurs d'urgence puissent sauver des vies et faire leur travail, ils doivent être assurés de tous les droits syndicaux, d'un travail sûr et de qualité et du soutien de leurs syndicats et de leurs communautés.

 

Les secouristes occupent l'un des emplois les plus risqués au monde. Quand le désastre frappe, ils courent vers le danger.

 

Nous devons valoriser leur travail, en période d'urgence et de normalité. Les services d'urgence doivent être bien financés, avec une formation, un équipement et des conditions de travail de qualité. Malheureusement, ce n'est pas le cas dans beaucoup trop de pays à travers le monde.

 

La suite ICI

 

 

-  PRIVATISATION

 

Placer les gens avant le profit

 

Il y a plus qu'assez de richesse pour fournir des services publics de qualité à tous - si les entreprises et les très riches paient leur juste part, et si les gouvernements investissent et dépensent judicieusement au lieu de privatiser dans l'intérêt des entreprises et des riches.

 

Les services publics de qualité, fournis à tous, sont le seul moyen de réaliser les droits de l'homme, l'égalité des sexes et la justice sociale. Ces services soutiennent également l'économie au sens large en fournissant des infrastructures publiques, de la recherche et de l'innovation, une main-d'œuvre en bonne santé et qualifiée, ainsi que des institutions judiciaires et réglementaires solides et stables.

 

Les services publics se sont constamment avérés plus efficients et efficaces lorsqu'ils sont détenus et gérés par le public.

 

La suite ICI

 

 

- TRAVAILLEURS HANDICAPÉS

 

Les personnes handicapées devraient avoir la possibilité de contribuer et de bénéficier des avantages d'un travail productif et digne.

 

L'accès à des services publics de qualité est essentiel pour le bien-être des personnes handicapées. Leur capacité à participer en tant que travailleurs à la prestation des services publics et à l'ensemble du marché du travail, sans subir de discrimination d'aucune sorte, doit être garantie.

 

Les travailleurs sont bien trop souvent privés de leurs droits humains et exclus d'activités considérées comme allant de soi par d'autres.

 

Il s'agit d'une grave injustice envers les personnes handicapées et prive les communautés des avantages de leur talent créatif et de leur potentiel productif.

 

Leurs préoccupations sont souvent absentes des politiques, des institutions et des services publics. Le handicap peut être une partie normale du parcours de vie pour tout le monde, qu'il survienne à la naissance, à la suite de blessures, de problèmes de santé (y compris la santé mentale), de conditions liées à l'âge ou de conditions de travail dangereuses.

 

Nous luttons pour la pleine inclusion des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie, y compris la main-d'œuvre et les services publics.

 

La suite ICI

 

 

- FINANCEMENT PUBLIC POUR LE DÉVELOPPEMENT

 

Services publics de qualité : la mesure la plus importante du développement

 

Nous nous battons pour une voie de développement financée par les fonds publics comme un récit alternatif à la prescription néolibérale constamment imposée aux pays par certaines des institutions financières les plus puissantes du monde.

 

Le développement n'est pas seulement une question de croissance économique. Le développement est plus efficacement mesuré par l'éducation, les soins de santé et d'autres dynamiques humaines auxquelles les services publics sont créés pour répondre.

 

Le développement durable ne sera atteint que si les gouvernements du monde entier augmentent considérablement le financement public nécessaire pour relever les défis mondiaux.

 

Nous devons éradiquer la pauvreté, lutter contre le changement climatique, garantir un travail décent, ainsi qu'une éducation de qualité, réduire les inégalités et construire des sociétés pacifiques et inclusives pour tous. Ces défis ne sont pas petits : et la réponse du gouvernement ne peut pas être petite.

 

Les institutions financières mondiales et régionales sont responsables des décisions économiques, financières, commerciales et monétaires qui ouvrent la voie aux entreprises privées tout en négligeant l'impact social de leurs choix. Une gouvernance multilatérale plus forte dans le cadre du système des Nations Unies est l'alternative pour protéger les intérêts de tous.

 

La suite ICI

 

 

- LGBT +

 

Combattre la marginalisation et la stigmatisation, défendre toutes les orientations sexuelles et identités de genre

 

Les syndicats doivent lutter pour l'inclusion et l'accès à des services publics de qualité pour tous, y compris les camarades de la communauté LGBT+. L'homophobie et la transphobie sapent les sociétés inclusives et engendrent les préjugés et la haine. Malgré des progrès considérables, le chemin est encore long.

 

Les syndicats du secteur public jouent un rôle essentiel dans l'éducation et la conduite de la communauté vers une meilleure compréhension des problèmes LGBT+, en utilisant le lieu de travail comme une opportunité puissante et rare d'atteindre les divisions familiales, culturelles et de classe pour s'engager et éduquer.

 

L'ISP et ses affiliés contribuent à faire entendre la voix des LGBT+, à la fois au sein du mouvement syndical et au sein de nos communautés. Nous poursuivrons notre combat pour briser les stéréotypes, promouvoir des politiques qui respectent la diversité et assurer des lieux de travail, des services publics, des syndicats et des sociétés plus inclusifs et respectueux.

 

La suite ICI

 

 

- MIGRATIONS ET RÉFUGIÉS

 

L'ISP et nos syndicats se battent pour protéger les travailleurs migrants et défendre les réfugiés

 

Tous les migrants, réfugiés et personnes déplacées de force ont droit au plein respect de leurs droits humains et du travail. Les travailleurs du secteur public et nos syndicats sont la clé pour y parvenir.

 

artout dans le monde, les travailleurs et leurs familles sont en mouvement : soit à la suite de conflits, de guerres, de catastrophes climatiques et d'autres catastrophes, soit à la recherche d'un travail décent.

 

Ces travailleurs sont souvent parmi les plus vulnérables de nos sociétés ; ils sont confrontés au racisme des forces xénophobes et sont souvent exploités comme une main-d'œuvre bon marché et jetable.

 

En tant que syndicats, il est de notre devoir de lutter pour leurs droits humains et du travail et le plein accès à des services publics de qualité pour assurer l'inclusion et la solidarité. L'ISP se bat pour protéger les droits humains des migrants, des réfugiés et des personnes déplacées de force et dit sans équivoque non au fascisme, au racisme et à la xénophobie.

 

La suite ICI

 

 

- JEUNES TRAVAILLEURS

 

Jeunes travailleurs : secouer le mouvement syndical mondial

 

L'implication des jeunes dans les syndicats n'est pas seulement une grande richesse, c'est une question existentielle. Les jeunes travailleurs aident à montrer la voie dans la lutte contre la précarité, les contrats zéro heure et les doubles normes fondées sur l’âge.

 

Cette génération a été la plus durement touchée par la crise économique mondiale. Les opportunités de travail décent sont de plus en plus rares et de nombreux emplois de qualité ont été remplacés par des postes précaires - souvent cachés sous le couvert de l'esprit d'entreprise.

 

Combiné à des opportunités d'emploi réduites dans le secteur public, les syndicats ont de plus en plus de mal à organiser les jeunes travailleurs, perturbant le renouveau du mouvement ouvrier et sa capacité à s'adapter aux nouvelles formes de travail dans nos économies mondialisées.

 

Les Perspectives sociales de l'emploi dans le monde 2015 de l'OIT rapportent que seulement 14% des travailleurs ont accès à un contrat permanent dans les pays à revenu intermédiaire tandis que 75% des travailleurs ont des emplois temporaires, informels ou indépendants. La situation est encore pire dans les pays à faible revenu.

 

 

- DÉNONCIATEURS

 

La dénonciation : un service public

 

Les dénonciateurs sont essentiels pour dénoncer la corruption et les actes répréhensibles et promouvoir la responsabilité des gouvernements et des entreprises. Ils contribuent à mettre en lumière des activités illégales telles que l'évasion fiscale, la collusion et la corruption. La dénonciation peut sauver des vies, protéger l'environnement et aider à arrêter les flux financiers illicites.

 

Cependant, en divulguant des informations, les dénonciateurs mettent souvent leur travail, leur liberté et même leur vie en danger.

 

Nous sommes à l'avant-garde de la lutte pour des protections robustes des lanceurs d'alerte dans le monde entier. Nous faisons campagne pour des cadres juridiques internationaux qui s'appuient sur des initiatives nationales ou régionales, garantissant que les travailleurs qui divulguent des actes répréhensibles - en particulier ceux des institutions d'audit indépendantes, des douanes, des agences fiscales et des organes judiciaires - sont protégés contre les représailles et récompensés pour avoir fait ce qui est juste et juste.

 

 

- GENRE - PROMOUVOIR L’ÉGALITÉ ET L’ÉQUITÉ

 

Les services publics : la clé pour gagner l'égalité femmes-hommes

 

Les travailleuses sont le moteur de nos services publics et de la lutte pour l'égalité. Leur travail doit être reconnu et valorisé de manière égale, et il faut mettre fin à la discrimination, aux abus et à la violence sur le lieu de travail.

 

Éducation, santé, filet de sécurité sociale : ces services essentiels sont irremplaçables dans la lutte pour l'égalité des sexes. Ils permettent aux femmes de défier les systèmes patriarcaux et nous aident tous à évoluer vers une société plus égalitaire.

 

Nous luttons pour des services publics qui sont conçus, financés et fournis en utilisant des principes transformateurs de genre, élargissant l'accès des femmes au marché du travail, supprimant les obstacles et mettant fin à l'écart de rémunération entre les sexes.

 

Les services publics rééquilibrent la répartition du pouvoir et des ressources qui permettent au patriarcat de prospérer.

 

La lutte pour l'égalité des genres requiert une approche intersectionnelle qui reconnaisse les diverses formes de discrimination et d'inégalités auxquelles les femmes sont confrontées au travail et à la maison. Un salaire égal pour un travail de valeur égale est essentiel pour transformer les hiérarchies salariales et mettre fin à la ségrégation entre les sexes dans la main-d'œuvre. Nous devons augmenter la valeur économique et sociale du travail de soins, de l'éducation et des soins de santé.

 

 

- ENTREPRISES MULTI-NATIONALES

 

La mondialisation a donné naissance à des sociétés multinationales (MNC) extraordinairement grandes et puissantes. Beaucoup de ces entreprises sont entrées et commercialisent des services publics essentiels, notamment l'énergie, l'eau et l'assainissement, la collecte et le traitement des déchets sanitaires et sociaux.

 

Les entreprises parcourent le monde à la recherche de ressources naturelles, de paradis fiscaux, des normes environnementales les plus basses et des salaires les plus bas. Ils profitent sans relâche des accords fiscaux et commerciaux et poussent les institutions internationales à privilégier la privatisation.

 

PSI défie le pouvoir des entreprises et les pousse à respecter les droits humains et du travail internationaux où qu'elles s'installent et opèrent. PSI vise à rendre les multinationales responsables envers leurs travailleurs dans toute la chaîne d'approvisionnement et envers les communautés qu'elles opèrent en payant leur juste part et en divulguant leurs pratiques fiscales.

 

Nous travaillons activement pour garder les services publics vitaux entre les mains du public et ramener les services privatisés en interne en gardant les travailleurs employés dans des emplois directs de qualité.