La crise menace les principes et les droits fondamentaux au travail

Rédigé le 24/08/2021

Un récent rapport de l'OIT montre comment la crise menace les principes et droits fondamentaux au travail, à savoir la liberté d'association et de négociation collective, le droit d'être protégé contre le travail forcé et le travail des enfants, et le droit de ne pas faire l'objet de discrimination dans l'emploi et la profession.

Ces normes fondamentales du travail constituent pourtant le socle sur lequel reconstruire un monde du travail meilleur et plus juste après la crise.

Pour soutenir le protocole de l'OIT sur le travail forcé :

cliquer ICI

23 août 2021
OIT