«Une Coalition mondiale pour la justice sociale est nécessaire et urgente»

Rédigé le 09/11/2022

Discours du Directeur général à la 346e session du Conseil d'administration de l'OIT :

Madame la Présidente,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil d’administration,
Mesdames et Messieurs les observateurs,
Mesdames et Messieurs,

Merci à toutes et à tous pour vos propos très touchants d’encouragement, de soutien et d’amitié.

Permettez-moi, une fois de plus, de réitérer ma profonde gratitude pour la confiance que vous m’avez témoignée en m’accordant le privilège – oui c’est un privilège - de servir notre auguste Organisation en cette période plutôt délicate et complexe.

La semaine passée, nous avons tous appris l’acquisition de Twitter. Loin de moi, toute idée de provoquer des débats sans fin à cet égard – mais force est de constater que c’est aussi le reflet des contradictions actuelles à l’échelle mondiale.

D’un côté, la transformation structurelle de nos économies vers davantage de secteur tertiaire et l’avancée technologique sans précédent qui a pour corollaire l’économie numérique ; des progrès scientifiques notoires – la production de vaccin anti-covid en un temps record en est un exemple retentissant ; une économie mondiale qui, malgré ses soubresauts actuels – évolue en crescendo.

De l’autre côté, une dégradation sans précédent des inégalités intra et interpays, une dégradation de la relation de travail, la précarisation de millions d’emploi, les tendances à l’informalisation du secteur formel, la dégradation de la situation du travail des enfants, le travail forcé, l’absence criarde d’un minimum de protection sociale pour quatre (4) milliards de citoyens, les défis de l’emploi des jeunes, etc…

C’est dire, Madame la Présidente, que le monde a besoin d’un nouveau contrat social. Disons-le une fois encore : les valeurs fondatrices de l’OIT en 1919 restent toujours d’actualité.

Devant vous toutes et tous réunis ce jour, je prends l’engagement de déployer tous mes efforts pour défendre ces valeurs fondatrices de l’OIT – nos valeurs communes de paix, de justice sociale, de croissance économique équitable et de solidarité, dans le respect et la protection de l’environnement.

Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil d’administration,

Je suis très honoré que plusieurs d’entre vous aient eu l’opportunité de contribuer à peaufiner et à enrichir la vision que j’ai pour l’OIT, faisant ainsi d’elle, une vision commune qui nous appartient à toutes et à tous et qu’ensemble, nous mettrons en œuvre.

La fonction normative de l'OIT demeure le socle de notre Organisation.

Il est de notre devoir de veiller à ce que le système normatif de l'OIT continue à œuvrer pour la justice sociale.

Nous devons donc renforcer notre capacité tripartite à faire face, par le biais de l'action normative, aux profondes mutations du monde du travail, à nous hisser à la hauteur des transformations dans la relation de travail et sur le lieu de travail.

L’émergence de l’économie et des plateformes numériques, la transition écologique vers des emplois verts, les chaînes d’approvisionnement et bien d’autres nous interpellent.

Je mesure à sa juste valeur la complexité de ces sujets. Et j’en veux pour preuve les délibérations récentes et difficiles du Groupe de Travail tripartite sur les plateformes numériques. Mais notre détermination et les attentes du monde du travail doivent primer. Il en va de même de la nécessité d’accélérer les travaux d’examens des normes existantes.

La quête de justice sociale ne peut être une exclusivité de l’OIT. Elle exige la participation de toutes les parties prenantes.

En d’autres termes, une Coalition mondiale pour la justice sociale est nécessaire et urgente. Reconnaissons-le : la question sociale est le plus faible maillon du trio Economie – Social – et Environnement. Nous nous devons d’agir pour la planète et pour le bien-être de ses habitants. Oui, une justice sociale qui permet aux sociétés et aux économies de mieux fonctionner et de réduire la pauvreté, les inégalités et les tensions sociales, une justice sociale qui rime avec justice écologique.

La Coalition vise à faciliter et à renforcer la collaboration et l'action collective en réunissant, avec l’OIT et ses mandants, les agences des Nations Unies, les institutions financières internationales, la société civile, le secteur privé, les partenaires du développement, les milieux universitaires et d'autres parties prenantes soucieuses de promouvoir la justice sociale dans le cadre de l'élaboration des politiques aux niveaux mondial, régional et national d’une part, et dans le cadre de la coopération au développement ou des accords financiers, commerciaux et d'investissement d’autre part.

31 octobre 2022
Gilbert F. Houngbo
Secrétaire Général de l'OIT