L’Engagement du G20 en faveur de la justice sociale et du travail décent salué par l’OIT

Rédigé le 16/11/2022

Le Directeur général de l'OIT a salué l'engagement des dirigeants du G20 à travailler ensemble pour faire face aux multiples crises auxquelles le monde est confronté et à soutenir une plus grande justice sociale et un travail décent.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – L'Organisation internationale du Travail (OIT) a salué l'engagement réaffirmé des dirigeants du G20 en faveur d'une plus grande justice sociale et d'un travail décent, face aux «crises multidimensionnelles sans précédent» auxquelles le monde est confronté.

Dans leur déclaration, publiée à l'issue du Sommet des dirigeants du G20, ces derniers ont réaffirmé leur engagement en faveur d'une action coordonnée pour promouvoir une reprise mondiale forte, inclusive et résiliente et un développement durable porteur d'emplois et de croissance.

Faisant référence à la guerre en Ukraine, les dirigeants ont noté son impact négatif sur l'économie mondiale, ajoutant que la résolution pacifique des conflits et le recours au dialogue et à la diplomatie étaient essentiels. «L'ère d'aujourd'hui ne doit pas être celle de la guerre», ont-ils déclaré.

Dans un discours prononcé devant les dirigeants, le Directeur général de l'OIT, Gilbert F. Houngbo, a déclaré que «nous avons besoin d'un nouvel effort collectif pour gérer, sortir et prévenir ces crises». Il a cité la nécessité de renforcer la sécurité des revenus et de cibler le soutien aux plus vulnérables et a appelé le G20 à soutenir l'
Accélérateur mondial pour l'emploi et la protection sociale pour des transitions justes , une initiative lancée par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres. L'Accélérateur, a déclaré le Directeur général, pourrait mobiliser les capacités du système multilatéral et fournir une partie importante de la solution aux défis extraordinaires auxquels le monde est confronté.

Dans la Déclaration, les dirigeants ont souligné qu’atténuer les effets néfastes des tendances actuelles sur le marché du travail restait une «priorité absolue». «Nous restons attachés à la promotion du travail décent et à l'élimination du travail des enfants et du travail forcé.... [et] à une approche durable, centrée sur l'être humain, inclusive et équitable, qui débouche sur une plus grande justice sociale, un travail décent et une protection sociale pour tous», ont-ils déclaré. L'Accélérateur global a été mis en avant parmi un certain nombre d'initiatives internationales «pour faire progresser la collaboration internationale afin de se relever ensemble, se relever plus fort».

La dernière édition de l’
Observatoire de l'OIT sur le monde du travail , publiée le mois dernier, indique que le chômage et les inégalités risquent d’augmenter, pendant que la hausse de l'inflation entraîne une baisse des salaires réels dans de nombreux pays, ce qui menace la reprise du marché du travail dans le monde entier.

Lors d'une discussion des dirigeants sur la transformation numérique, le Directeur général Houngbo a déclaré que si ces transformations sont porteuses de nombreuses opportunités, elles sont souvent «accompagnées de défis liés au travail et aux revenus irréguliers; au non-paiement ou au faible paiement des impôts, à la mauvaise réglementation des conditions de travail et à l'absence de protection sociale, de liberté syndicale ou de négociation collective». Il a appelé les dirigeants à «améliorer la qualité de l'emploi et à créer les conditions permettant à la numérisation de réaliser son potentiel positif pour faire progresser le travail décent».

Les dirigeants ont également réaffirmé l'importance de la création d'un marché du travail inclusif, et «la nécessité de soutenir des transitions justes». Ils ont réaffirmé leur soutien à l'objectif de protection sociale universelle pour tous d'ici 2030 et aux autres objectifs du 
Programme de développement durable à l'horizon 2030 
 (les Objectifs de développement durable).

Les dirigeants ont réitéré leurs engagements antérieurs visant à combler l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes et à réduire le chômage des jeunes, et ont approuvé un plan d'action sur l'accélération et le suivi des principes du G20 pour l'intégration des personnes handicapées sur le marché du travail, ainsi que les autres annexes adoptées par les ministres du travail et de l'emploi du G20 plus tôt cette année.

Le Sommet des dirigeants du G20 s'est tenu à Bali, en Indonésie, les 15 et 16 novembre, à la fin de la présidence indonésienne du groupe. Le gouvernement indien assumera la présidence du G20 à partir du 1er décembre 2022.

16 novembre 2022
OIT