CNAV : revalorisation de la retraite de base de 0,4% au 1er janvier 2021

Rédigé le 02 février 2021

Les montants des prestations sociales, dont les pensions de retraites de base ont été revalorisés de 0,4 % en 2021, un coefficient égal à l’évolution moyenne annuelle des prix à la consommation, hors tabac, des douze derniers indices mensuels de ces prix, comme le prévoit l’article L 161-25 du Code de la Sécurité Sociale.

Ainsi, les retraites personnelles de base ainsi que les retraites de réversion et les pensions de vieillesse de veuve ou de veuf sont soumises au taux légal de revalorisation de 0,4 %. Il en est de même pour le seuil du versement forfaitaire unique (VFU) : somme limite en dessous de laquelle une pension de vieillesse n’est pas payée mensuellement mais en une fois sur l’année, portée à 159,05 € par an au 1er janvier 2021.

Certaines prestations sont également revalorisées selon l’inflation de 0,4 % telles que l’Allocation veuvage et les Minima de retraite personnelle.

L’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées) est réévaluée au 1er janvier 2021, à 10 881,75 € par an pour une personne seule, et à 16 893,94 € par an pour un couple marié.

Lors d’une conférence de presse du 14 janvier dernier, les organisations nationales de retraités dont l’UCR, se sont félicitées que cette mesure s’applique cette fois à l’ensemble des retraités, sans mise en place d’un seuil, comme en 2020. Toutefois, elles ont fait remarquer qu’il n’en reste pas moins qu’au regard de l’inflation, la hausse des tarifs de l’énergie, des transports, etc., le pouvoir d’achat des retraités continue de baisser.

C’est pourquoi, elles demandent la revalorisation des pensions indexée sur le salaire moyen, le rattrapage du pouvoir d’achat perdu et un acompte immédiat de 100 euros.

1er février 2021